Genèse du site

L’Evangélisation passe par la relation personnelle

Au début des années 1980, l’Institut américain pour la croissance de l’Église a mené un certain nombre de recherches sur la mise en œuvre de l’évangélisation.

Certains travaux ont notamment bouleversé la compréhension du phénomène de l’évangélisation montrant la valeur prédominante de la relation interpersonnelle dans l’événement même de la conversion. L’enquête a été menée pour savoir comment les gens en viennent à vivre la conversion au Christ. On a posé à plus de 17 000 laïcs  la question suivante : « Par quel moyen ou par quelle personne êtes-vous venus au Christ et à l’Église ? » En général, les réponses pouvaient entrer dans l’une des huit catégories suivantes :

  1. un besoin personnel
  2. en allant simplement à l’église
  3. le contact avec un pasteur
  4. une visite à domicile
  5. l’école du dimanche
  6. un rassemblement public ; un programme missionnaire à la télévision
  7. le programme de l’Église
  8. sur l’invitation d’un ami ou d’un parent

20 % des réponses se retrouvent dans les 7 premières catégories. La huitième réponse « sur l’invitation d’un ami ou d’un parent » rassemble à elle seule 80 % des réponses. La très
grande majorité des gens vivant une expérience de conversion sont venues à la communauté chrétienne grâce à un ami ou un parent.

Constat : l’évangélisation est féconde si elle s’ancre prioritairement dans la relation interpersonnelle, l’amitié, la relation fraternelle personnalisée.

Devenir un chrétien contagieux

Une fois le principe affirmé et compris, l’ensemble des pasteurs qui ont implanté leur communauté chrétienne dans une perspective de croissance n’ont jamais perdu de vue
l’importance du « facteur relationnel ».

À Bill Hybels, pasteur d’une grande église à Chicago (Willow Creek Community Church), il fut posé la question suivante : « que faut-il faire pour devenir une grande église ? » Avec tact et sagesse, il a répondu : « Devenir toujours plus petit ». En effet, pour une grande église, maintenir le facteur relationnel qui lui a permis de se développer représente un grand défi. Bill Hybels a donc conçu une formation de grande qualité afin de découvrir comment évangéliser dans le cadre de relations déjà existantes en tenant compte de sa propre personnalité évangélisatrice.

Dans « Comment devenir un chrétien contagieux » (Éditions EPH, 2000), Bill Hybels insiste sur la nécessité de respecter sa personnalité et son profil d’évangélisateur. Au chapitre 9, « Trouvez la façon de prendre contact qui vous convient », il identifie 8 styles bibliques différents :

  • La méthode de Pierre : la confrontation
  • La méthode de Paul : l’approche intellectuelle
  • La méthode de l’aveugle-né : le témoignage (Jn 9)
  • La méthode de Matthieu : l’invitation à un banquet (Lc 5, 29)
  • La méthode Zachée : s’inviter chez quelqu’un (Lc)
  • La méthode Samaritaine : attendre quelqu’un au puits (Jn 4)
  • La méthode de Dorcas : rendre service (Ac 9, 36)
  • La méthode Emmaüs : chemin faisant (Lc 24)

À partir de cette lecture biblique, une démarche pédagogique a été mise en place pour permettre à chacun de découvrir son propre style missionnaire et apprendre ainsi à mieux évangéliser dans une relation correspondant à sa propre personnalité. Un questionnaire pour découvrir son profil a ainsi été établi par Bill Hybels. Il a été adapté une première fois dans le contexte québécois d’une formation sur les cellules paroissiales d’évangélisation qui propose de fait une pédagogie d’évangélisation sur la base du « relationnel ». Puis il a été enrichi et retravaillé avec Alex et Maud Lauriot Prevost. Après l’avoir testé auprès de dizaines de missionnaires, cet outil est désormais mis en ligne par l’équipe de Catho.fr sur le présent site Web. Il sera actualisé au fil de l’expérience et des recommandations des utilisateurs.

Nous espérons ainsi que www.monprofilmissionnaire.com sera utile à plusieurs titres : aux missionnaires, aux curés et responsables pastoraux soucieux de mobiliser des disciples-
missionnaires adaptés à des contextes et objectifs différents, aux paroisses, aux communautés, aux équipes missionnaires, etc.

Nous sommes heureux de proposer aujourd’hui à l’Église ce nouvel « outil pastoral » au service de l’évangélisation, des pasteurs et des disciples-missionnaires soucieux d’une annonce fructueuse de l’Évangile qui stimule la croissance de l’Église en : « chaque jour, le Seigneur adjoignait à la communauté ceux qui étaient sauvés » (Ac 2, 47).

Père Mario Saint Pierre